Eveil à la poésie

Réserver

colette_nys_mazure220

Eveil à la poésie

21 février 2017

Avec Colette Nys-Mazure poète, nouvelliste, romancière et essayiste et Marie Ginet

aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Petit Auditorium, de 12h40 à 13h30, rue de la régence n°3, à 1000 Bruxelles

En collaboration avec le réseau Kalame

 

Qu’est-ce qui permet l’éclosion de la sensibilité poétique tant chez l’auteur que chez le lecteur, et tout particulièrement l’enfant ?  Peut-on favoriser  le développement  de cette dimension essentielle de la personne? Notre propre expérience nous éclaire.

La saveur du silence, du recueillement, humus de la poésie, et l’usage ludique de la langue maternelle sont menacés par la vie dite « courante », par les sirènes de la consommation, par certains harcèlements médiatiques.

Quels poètes nous aident à vivre davantage, à dénoncer mais aussi à célébrer ?

 

Une conversation se poursuivra entre Colette Nys-Mazure et Marie Ginet, en partenariat avec le réseau Kalame.

Détails pratiques :

Lieu : Salle Polyvalente des Musées royaux des Beaux-Arts, Rue de la Régence 3 – 1000 Bruxelles (RDV forum après le passage de la sécurité)
Horaire : 14h30 – 16h30
Inscription nécessaire – places limitées : info@reseau-kalame.be

P.A.F : 12 € l’après midi (9€ membres Kalame / 6 € si ticket du midi de la poésie du 21/02)

Il s’agirait de dialoguer autour des notions de classique et de contemporain en poésie, de l’oral et de l’écrit, du viscéral de l’esthétique, de l’héritage et de l’invention.

Certaines pistes s’élaboreront au cours d’une conversation souple entre Marie Ginet, slameuse-poète et Colette Nys-Mazure poète-écrivaine sous la houlette de Milady Renoir, poétesse-performeuse.
Des questions et des réponses, toutes ouvertes.

De leurs pratiques, de leurs ressources surgiront les saveurs de l’écriture-lecture poétique à laquelle chacun.e sera invité.e à participer.

 

Colette NYS-MAZURE

Colette Nys-Mazure est née à Wavre en Belgique et vit à Tournai au bord de l’Escaut. Philologue de formation, professeur de lettres, conférencière, elle anime des ateliers de lecture et écriture, des sessions. Elle aime travailler en correspondances avec des artistes, collabore à différents journaux et revues et partage son enthousiasme pour la littérature de Belgique avec des lecteurs des Etats-Unis, d’Italie, de Suède, de Pologne, de Lettonie et d’ailleurs.
Poète (Feux dans la nuit, Espace Nord, collection patrimoniale de la Communauté française de Belgique), Singulières et plurielles (Desclée de Brouwer), elle a reçu Le Prix de Poésie pour la jeunesse du Ministère de la Jeunesse et des Sports, Maison de la poésie de Paris pour Haute enfance et le Prix Max-Pol Fouchet pour Le for intérieur. Elle est aussi nouvelliste (Tu n’es pas seul, Albin Michel), romancière (Perdre pied , Desclée de Brouwer) et essayiste (Célébration du quotidien, L’âge de vivre, Desclée de Brouwer ; La chair du poème, Albin Michel, A nous deux !, Bayard, Célébration de la lecture, La Renaissance du Livre). Elle écrit aussi pour le théâtre et la jeunesse.  Ses livres ont été traduits en plusieurs langues .

Marie GINET

Marie Ginet est poète et performeuse. Sur scène, elle utilise le pseudonyme d’Ange Gabriel.e.
Elle a publié en 2010 aux éditions de L’agitée le livre album « Souffles nomades » préfacé par Jean-Pierre Siméon, lequel salue une « langue drue, qui a du souffle » mais « sait aussi dans l’apnée soudaine ménager sa part de silence. ».
En mars 2014 est paru son second recueil Pulsation qui interroge la figure de Marie-Madeleine.
Elle est artiste associée à la Cie Générale d’Imaginaire.
Elle est auteure et interprète de plusieurs spectacles notamment, autour de la question des rooms et du féminisme. Avec la complicité du collectif les Encombrantes (Amandine Dhee et Law’Rible) elle a notamment proposé le spectacle JE NOUS TIENS DEBOUT qui a tourné une trentaine de fois entre 2012 et 2014. Ensemble, elles inventent déjà une suite à venir autour du s… (mais chut…)
En 2013, elle créé avec le poète Dominique Sorrente une lecture poétique à deux voix « Nord Sud où vont les fleuves. »

Passionnée de littérature et d’oralité elle anime régulièrement des ateliers d’écriture, des émissions radiophoniques et rencontres littéraires, notamment pour Escales des Lettres.