STEFAN HERTMANS nous parle de W.G. SEBALD

Réserver

W.G. SEBALD – La LITTÉRATURE COMME RESTITUTION

Le 10 octobre 2017, de 12h40 à 13h30 aux Musées royaux des Beaux-Arts, Petit Auditorium.

Avec STEFAN HERTMANS, écrivain belge néerlandophone.

Avec le soutien du Vlaams Fonds voor de Letteren et la Maison des Littératures – Passa Porta.

Sebald est un auteur d’origine allemande, dont le père était militaire en service durant la période nazie, même s’il n’était pas très actif. Il a quitté très jeune l’Allemagne pour aller s’établir en Angleterre, où il a fait ses études et enseigné, pour des raisons que son travail n’a rendues que trop évidentes. Il n’est pas excessif d’affirmer que Sebald a tenté de commettre un parricide afin de pouvoir légitimer son existence d’écrivain allemand, et d’accepter ainsi le destin auquel il aurait voulu échapper. Il était obsédé par la dialectique du souvenir et de l’oubli, et l’imaginaire étrange né de cette alternance constitue toute la magie de cette œuvre si pénétrante. (Stefan Hertmans, propos traduit par Bernard Woronoff).

STEFAN HERTMANS

Stefan Hertmans est un écrivain belge néerlandophone né à Gand le 31 mars 1951 (66 ans). Il est l’auteur de poésies, de romans, d’essais, de pièces de théâtre et de nouvelles. Il est le premier écrivain belge à avoir été sélectionné pour séjourner en 2000 dans la résidence d’écrivain Villa Marguerite Yourcenar à Saint-Jans-Cappel. Il a reçu en 2014 le prix littéraire AKO pour son roman Oorlog en terpentijn. Hertmans est considéré comme l’un des auteurs les plus importants de la Flandre contemporaine.