CESARE PAVESE, OU LE MÉTIER DE LIRE LE MONDE-POÈME

Réserver

AVT_Cesare-Pavese_9663

CESARE PAVESE, OU LE MÉTIER DE LIRE LE MONDE-POÈME
Conférence du 19 février 2013

Par Philippe LEUCKX
Avec Angelo BISON

Cesare Pavese, une carrière fulgurante. Une vie ramassée. 1908-1950. Peu d’auteurs ont autant retenu l’attention en si peu d’années de création. Et c’est une oeuvre ancrée dans le multiple.
Prose romanesque, journal intime, traduction d’auteurs américains, métier d’éditeur chez Einaudi, l’auteur excelle dans le roman, la longue nouvelle, le récit bref. Et puis, l’intense activité poétique. L’écrivain a moins de trente ans quand surgit –et le mot est faible dans ce contexte agité des années de dépression- LAVORARE STANCA.
On a souvent une vision assez réductrice de l’écrivain, né dans les Langhe, qui se donne la mort à l’Hôtel Roma de Torino, après une lutte acharnée de plus de vingt ans contre ce « vice » suicidaire. On félicite le brillant romancier du Bel Eté ou de La lune et les feux. On admire le découvreur. On n’oublie pas le confinato du régime mussolinien.
On passe à côté de l’intense poète, à l’écriture révolutionnaire, qui maîtrise un ton, joue avec subtilité du paysage intérieur, suspend les visions et les êtres dans la structure souple des vers.Celui qui a si bien appris le « métier de vivre » enjoint ses lecteurs à cheminer dans une poésie qu’il s’agit de lire, dans la vive lumière d’un accompagnement. Un monde.La voix de Pavese est inoubliable.De justesse et de vie.

Par Philippe LEUCKX

Né en 1955, poète, critique belge. Romaniste formé à la lecture sémiotique par Ginette Michaux. Mémoire consacré à Proust et aux images animales. Publie depuis 1994 livres de poésie et monographies. Il commente la littérature, le cinéma dans diverses revues (Le Journal des poètes, Francophonie vivante, Bleu d’encre, Les Belles phrases…). Membre de l’Association des Ecrivains Belges, de la Scam. Bourses de résidence à l’Academia Belgica de Rome (2003, 2005, 2007). Invité aux Journées romaines de la francophonie (mars 2007) et à La Librairie Wallonie-Bruxelles (février 2008) à Paris.A obtenu le Prix Emma-Martin 2011 pour « Selon le fleuve et la lumière ».Parmi ses derniers ouvrages : « Rome rumeurs nomades », « Rome à la place de ton nom », « Le cœur se hausse jusqu’au fruit », « Dans la maison wien », « D’enfances ». Il prépare « Une paix peuplée. Vingt ans de lectures. » , « Journal de dilection ».

Angelo Bison

Comédien, metteur en scène belge né en 1956.
Depuis 1979, il a travaillé comme comédien ou comme metteur en scène, dans la plupart des théâtres belges : Atelier Sainte-Anne, Atelier Théâtre Jean Vilar, Botanique, Kinépolis, KVS, Nouveau Théâtre du Méridien, Théâtre des Martyres , Rideau de Bruxelles, Théâtre de la Vie, Théâtre de Poche, …
Il a été chargé de cours de déclamation au Conservatoire Royal de Musique (Bruxelles) dans la classe de Charles Kleinberg.