Somnambule du jour – Anise Koltz en conversation avec Jacques Darras

Réserver

Somnambule du jour – Séance exceptionnelle

Anise Koltz, poète

en conversation avec Jacques Darras, poète, essayiste et traducteur

Avec le soutien de l’Ambassade du Luxembourg à Bruxelles

Le mardi 19 juin 2018 de 12h40 à 13h30 aux Musées Royaux des Beaux-Arts

réservations : info@midisdelapoesie.be

 

Anise Koltz est une poétesse et écrivaine née à Eich, en la commune de Luxembourg, le 12 juin 1928.

Elle est l’auteur d’une œuvre poétique importante en allemand, en français et en luxembourgeois.

Elle a reçu à Strasbourg en 2008 le Prix Jean Arp de littérature francophone pour l’ensemble de son œuvre et en 2018 le prix Goncourt de la Poésie Robert Sabatier.

Anise Koltz publie son premier recueil de poèmes, Spuren nach innen en 1960 à Luxembourg et le deuxième, Steine und Vögel, en 1964 à Munich.

En 1966, elle est publiée à Paris dans la collection bilingue de Pierre Seghers, « Autour du monde ». La plupart de ses recueils suivants paraissent aux éditions Phi à Luxembourg.

Anise Koltz a créé en 1963 et animé jusqu’en 1974 les Biennales de Mondorf. Les Journées littéraires de Mondorf prendront leur relais de 1995 à 1999, puis l’Académie Européenne de Poésie, que préside Anise Koltz.

Anise Koltz est membre de l’Académie Mallarmé et de l’Institut Grand-Ducal des Arts et des Lettres.

 

Jacques Darras

Jacques Darras est un poète, essayiste et traducteur français. Nommé au Lycée Grandmont de Tours au sortir du service militaire, il devient assistant à la toute nouvelle Université de Picardie où il fera toute sa carrière jusqu’en 2005.

Il se lance entre-temps dans une aventure poétique prenant rythme et réflexion dans un cours d’eau des côtes de la Manche, la Maye, qui se jette dans la Baie de Somme. Il publie le volume inaugural La Maye I en 1988 aux éditions in’hui/3 cailloux (qu’il a fondées à la MCA d’Amiens). Puis La Maye II ou Petit affluent de la Maye en 1993 aux éditions Le Cri à Bruxelles. Il a ajouté depuis cinq autres volumes dont La Maye III ou L’embouchure de la Maye dans les vagues de la manche (le Cri, Bruxelles, 2001) La Maye IV. Van Eyck et les rivières (Le Cri, 1996) La Maye V. Vous n’avez pas le vertige (L’Arbalète/ Gallimard 2004) La Maye VI. Tout à coup je ne suis plus seul (L’Arbalète/Gallimard 2006). La Maye VII. La Maye réfléchit (Le Cri, 2009). Tout en composant le huitème et ultime volume Le Chœur maritime de la Maye, il procède au remaniement des volumes précédents. Il compose également un volume de sonnets Petite Somme sonnante (Mihaly, 1999). Parallèlement à la poésie, il publie plusieurs essais.

À Paris en 1998 il fonde avec André Parinaud le mensuel de poésie « Aujourd’hui poème ». Il inaugure un cycle de lectures avec le comédien Jacques Bonnaffé. Il fonde en 2008 par transformation d’in’hui la revue « Inuits dans la Jungle » avec Jean Portante (éditions Phi) et Jean-Yves Reuzeau (Le Castor Astral). Il reçoit le prix Apollinaire (2004) et le prix de l’Académie française pour son œuvre (2006). Il est l’un des administrateurs du CNL, de la Maison de la Poésie de Paris (depuis 1990). Il préside le jury du Prix Ganzo de poésie. Il préside le festival Marathon des Mots de Bruxelles depuis 2009. Il a organisé dix rencontres européennes de poésie à la Maison de la Poésie de Paris en 2009.

Européen convaincu, Jacques Darras essaie d’engager la poésie française sur la voie d’une écoute plus attentive aux autres traditions.