12 FEB
☞ MIDIS DE LA POÉSIE
↘ Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
#littératurebelge #belgischeliteratuur

» Réserver

☞ Réserver - Feb. 12, 2019, 12H40
places
Amour_Liefde_fbB.png

Amour est féminin au pluriel - Liefde is vrouwelijk in het meervoud

6 euros, 3 euros pour les étudiants

En partenariat avec Passa Porta et Het Vlaams Fonds voor de Letteren

Avec le soutien de la SCAM

Réservations : mailto:info@midisdelapoesie.be

Le mardi 12 février 2019 de 12h40 à 13h30 aux Musées Royaux des Beaux-Arts

Avec Els Moors, Maud Vanhauwaert, Charlotte Van den Broeck, Delphine Lecompte, Laurence Vielle, Colette Nys-Mazure, Lisette Lombé & Léïla Duquaine

In het kader van de Brusselse Foire du Livre, die zich focust op Vlaamse literatuur, organiseert Les Midis de la Poésie een tweetalig lezing met 4 Vlaamse dichters (Els Moors, Maud Vanhauwaert, Charlotte Van den Broeck en Delphine Lecompte) en 4 Franstalige dichters (Laurence Vielle, Colette Nys-Mazure, Lisette Lombé en Léïla Duquaine) om hun gedichten over liefde te lezen.

Dans le cadre de la Foire du Livre de Bruxelles, qui cette année met à l'honneur la littérature flamande, les Midis de la Poésie organisent un événement bilingue avec 4 poétesses flamandes (Els Moors, Maud Vanhauwaert, Charlotte Van den Broeck en Delphine Lecompte) et 4 poétesses francophones (Laurence Vielle, Colette Nys-Mazure, Lisette Lombé en Léïla Duquaine) à lire leurs poèmes sur l'amour.

Els Moors est née à Poperinge en 1976. Son premier ouvrage « Er hangt een hoge lucht boven ons », paru aux éditions New Amsterdam en 2006, a été nominé pour le prix C. Buddingh et a reçu le Prix Herman de Coninck dans la catégorie premier ouvrage. Aux mêmes éditions, elle a également fait paraitre le roman « Het verlangen naar een eiland » (2008) et le recueil "Vliegtijd" (2010). En 2013, elle a publié « Liederen van een kapseizend paard » (Het balanseer / New Amsterdam) qui a reçu le prix de poésie J.C. Bloem 2015 et le prix littéraire de la Province de la Flandre occidentale. En 2015, celui-ci a également été traduit en français sous le titre « Chants d'un cheval qui chavire » (éd. Tétras Lyre) et en allemand : « Lieder vom pferd über Bord » (éd. Brueterich Press). Chargée de cours de création littéraire à Anvers, Arnhem (NL) et Bruxelles - où elle vit - Els Moors est également rédactrice en chef du magazine littéraire "nY." et fait partie du projet de poésie européenne « Versopolis ».

Laurence Vielle est une poétesse et comédienne belge de langue française, née à Bruxelles en 1968. Elle écrit-dit ; pour elle, la poésie est oralité. Elle aime dire les mots, les faire sonner, les scander les rythmer. Parmi les différents prix qui ont récompensé son travail d’écriture et de diseuse, elle a reçu en 2016 le prix Scam de la consécration littéraire, et le Grand Prix International du Disque et du DVD, catégorie Parole enregistrée, de l’Académie Charles Cros pour son livre-CD « Ouf », paru aux éditions maelstrÖm en 2015. Elle a publié aux éditions maelstrÖm les booklegs « Bonjour Gaston » (#10), « La récréation du monde » (#27), « État de marche » (#29), « Du Coq à Lasne » (#88), « Mar(i)ons-nous » (#111), « issinakimourupaçavéku » et le livre-CD « Ouf » en mai 2015. Au « Petit va ! » elle a publié « cirque ! » (2016). Aux éditions de l'ambedui, elle a publié « Zébuth ou l'histoire ceinte » (1997-prix de la première oeuvre en communauté française de Belgique), « Pièce d'eau », « l'imparfait » (1998). A « La pierre d'alun » elle a publié « Dame en fragments » (2000) avec les dessins de Jean Rustin.

Colette Nys-Mazure est née à Wavre et vit à Tournai au bord de l’Escaut. Philologue de formation, professeure de lettres, conférencière, elle anime des ateliers de lecture et écriture. Poète (Feux dans la nuit, Espace Nord, collection patrimoniale de la Communauté française de Belgique), Singulières et plurielles (Desclée de Brouwer), elle a reçu Le Prix de Poésie pour la jeunesse du Ministère de la Jeunesse et des Sports, Maison de la poésie de Paris pour Haute enfance et le Prix Max-Pol Fouchet pour Le for intérieur. Elle est aussi nouvelliste (Tu n’es pas seul, Albin Michel), romancière (Perdre pied, Desclée de Brouwer) et essayiste (Célébration du quotidien, L’âge de vivre, Desclée de Brouwer ; La chair du poème, Albin Michel, à nous deux !, Bayard, Célébration de la lecture, La Renaissance du Livre). Elle écrit aussi pour le théâtre et la jeunesse. Ses livres ont été traduits en plusieurs langues .

Delphine Lecompte est une poétesse flamande née en 1978 à Gand. Elle a fait ses débuts en anglais en 2004, avec le roman Kittens in the Boiler. Ensuite elle s'est tournée vers des poèmes dans sa langue maternelle. Pour son premier recueil, De dieren in mij, a reçu le prix C. Buddingh’ 2010 et le Prix Littérature 2011 de la province de Flandre occidentale (Provincie West-Vlaanderen). Son précédent recueil, Dichter, bokser, koningsdochter. Gedichten!, a été nominée pour le VSB-Poëzieprijs.

Lisette Lombé est une artiste belgo-congolaise romaniste et diplômée en médiation. Elle crée des objets poétiques divers – textes, collages, performances, installations… – qui invitent au voyage, entre l’Europe et l’Afrique, aux frontières de l’érotisme et du militantisme. Depuis plusieurs années, elle partage son amour de la poésie en animant des ateliers d’écriture, qui l’ont conduite de la Belgique à l’Irak, en passant par le Congo, le Sénégal et le Maroc. Membre fondatrice du L-SLAM – collectif de poétesses, multiculturel et intergénérationnel – elle a obtenu en 2015 une seconde place au Prix Paroles Urbaines, en catégorie slam. Son premier livre, La magie du burn-out (éditions Image Publique), invite les lecteurs à réenchanter leur identité professionnelle en quelques haltes poétiques.

Maud Vanhauwaert est écrivain et metteur en scène. Elle est titulaire d'un master en linguistique et littérature de l'Université d'Anvers et d'un master en art littéraire du Conservatoire d'Anvers, où elle enseigne actuellement. Pour ses débuts en poésie « Ik ben mogelijk » (2011, éditions Querido), elle a reçu le prix Vrouw Debuut, pour son recueil « Wij zijn evenwijdig_ »(2014), le prix Hughues C. Pernath et le prix du public Herman De Coninck. Dans son travail, elle cherche des formes théâtrales ludiques pour rendre la poésie publique. Elle a joué à la radio, à la télévision, à l’opéra, chez elle et à l’étranger. Elle a été nommée citoyenne d'honneur de la ville de Veurne. En 2018-2019, elle est Poète de la ville d'Anvers.

Charlotte Van den Broeck est une poétesse flamande née à Turnhout en 1991. Après avoir obtenu un diplôme en linguistique et littérature à l'Université de Gand, elle étudie au conservatoire d'Anvers. Elle figurait dans le top 100 du concours de poésie de Turing en 2013, a fait partie du Turnhoutse Collectief Dichterbij et a tourné avec Saint Amour en 2015. En 2015 et 2016, elle a été invitée aux 33e et 34e Nuits de la Poésie d’Utrecht. En janvier 2015, les éditions De Arbeiderspers ont publié son premier recueil Kameleon avec des poèmes narratifs et visuels. En 2016, (toujours le dernier jeudi de janvier), elle a reçu le Herman de Coninck Debuutprijs. Son deuxième recueil de poèmes, Nachtroer (2017) et a été nominé pour le VSB-Poëzieprijs.

Léïla Duquaine est une slameuse bruxelloise. Détentrice d’un master en philologie romane et d’un autre en arts du spectacle vivant, elle effectue un passage dans le monde de l’enseignement et l’écriture de critiques qui aiguisent son regard analytique de l’espace de jeu. Mais c’est avant tout sa trajectoire d’écriture et sa découverte de la poésie performance qui anime son envie de performer dans une démarche d’engagement et de partage. Elle s’est illustrée sur plusieurs scènes belges comme celle du Théâtre de la Vie, de l’Espace Magh, ou encore du Festival des Libertés, mais aussi lors de plusieurs concours parisiens.

»

Prochain événement
Gand : une ville et deux littératures