6 DEC
☞ Soirée spéciale
↘ Théâtre National
#poésietouthaut

» Réserver

☞ Réserver - Dec. 6, 2018, à définir
places
image.jpg

Nobody told me - soirée slam

Tarif : 5 euros

En coproduction avec le Théâtre National

En collaboration avec SpeakEasy Spoken Word Brussels, Pianofabriek, L-slam, Slameke, Lezarts urbains

Réservations : https://www.theatrenational.be/fr/activities/475-performance-poetique

Le 6 décembre 2018 à 20h30 au Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Nobody told me

En première partie : Martijn Nelen, Lisette Ntukabumwe, Lisette Lombé, Gioia Kayaga, Jessy James Lafleur, Miksi.

Kate Tempest dit de sa poésie qu’elle est « accueillante, galvanisante et magnifique ». Première poétesse à enregistrer au célèbre Abbey Road Studios de Londres et lauréate du prix Ted Hughes, Hollie McNish est une poétesse dont les lectures sont de l’ordre de l’immanquable. Pour cette soirée de lectures, elle donnera vie à ses poèmes et fera découvrir des extraits de ses dernières créations. Un langage fort, parlant de chair, de culpabilité, de sexe, de politique, de mort, et plus encore.

Sa performance sera précédée par celle de plusieurs slameuses et slameurs belges. Scène ouverte orchestrée par Camille Pier et Miksi.

Martijn Nelen

« Lorsque l’on me demande une biographie, la première chose que je mentionne est que je n’aime pas vraiment ça. Car une telle biographie est souvent basée sur une liste de prix de poésie obtenus. Et ce n’est pas de ça dont il s’agit dans mon travail. Il s’agit du contenu. J’écris des textes sur des sujets qui me préoccupent, tels que la politique, l’inégalité sociale, le racisme, bref : les dérives de notre société.

Je suis bien loin de la poésie classique, mais suis fortement influencé par le rap français auquel je suis attentif depuis vingt ans.

Lorsque j’ai fait la rencontre de la poésie slamée en 2012, tout a fait sens. Le slam s’est avéré être le moyen idéal pour combiner l’amour du langage et la soif de la sagesse de la rue, la soif de thèmes engagés. Le slam m’a permis en outre d’exprimer spontanément mon cynisme en public. Et j’ai mêlé mon nouvel amour, la poésie slamée, avec une vieille lubie : le graffiti. Je ne slamme pas pour voir mon nom sur des affiches mais pour dire des choses aux gens, à propos d’histoire oubliée et de héros méconnus, à propos de contrariété et de tristesse. »

Gioia Kayaga
Gioia Kayaga écrit depuis l'adolescence mais c'est en arrivant à Bruxelles à 21 ans qu'elle découvre le slam et monte pour la première fois sur scène pour partager ses textes. L'année suivante, en 2013, elle remporte le Prix Paroles Urbaines et c'est le début de sa carrière sous le nom de "Joy Slam".
Elle se produit partout en Belgique, mais aussi en France, à Madagascar, au Canada, en Suisse, à la Réunion,... Elle a publié, en 2015, un premier recueil aux éditions Maelstrom : "L'arbre sans racines d'un pays sans soleil". En 2016, elle crée son premier spectacle complet, "Tram25" qui deviendra ensuite un livre-CD illustré. Membre du collectif SLAMEKE, elle anime de nombreux ateliers et participe à l'organisation de micros-ouverts. Encourager à la prise de parole et à la découverte de la poésie est une des missions qui lui tient le plus à cœur, notamment auprès des femmes. Son prochain album, "L'art de la joie" est prévu pour début 2019.

Lisette Lombé

Lisette Lombé est une artiste belgo-congolaise aux multiples visages. Elle crée des objets poétiques (textes, collages, performances, installations) qui nous font voyager entre l’Europe et l’Afrique, aux frontières de l’érotisme et du militantisme.
Depuis plusieurs années, elle partage son amour de la poésie en animant des ateliers d’écriture, qui l’ont conduite de la Belgique à l’Irak, en passant par le Congo, le Sénégal et le Maroc.
Fondatrice du Collectif L-SLAM, elle a obtenu, en 2015, une seconde place au Prix Paroles Urbaines, en catégorie slam. En 2017, elle a été récompensée en tant que Citoyenne d'Honneur de la Ville de Liège.
Elle est l'auteure de deux livres (Black Words et La magie du burn-out) qui croisent collages et textes de poésie.

Miksi
Libraire le jour, poète la nuit, Miksi mène une vie remplie de livres, de poussière et de vin. En entrant dans le Spoken Word Brussels et en se produisant dans toute l’Europe en néerlandais, en anglais et parfois en mauvais en français, elle espère pouvoir prouver à sa mère que les poèmes sont des sortes d’enfants aussi. Si pas plus calmes, moins cher et beaucoup plus gratifiants. Miksi aime les longues promenades sur la plage et les adjectifs inutiles.

Lisette Ma Neza

Lisette Ma Neza est une jeune fille de vingt ans qui déambule entre sa féminité et ses fantasmes d’adolescente. Même si championne de Belgique de Slam Poetry, même si originaire du Rwanda et de nationalité hollandaise, elle n’a pas qu’une seule identité : c’est une citoyenne mondiale. Elle évoque d’ailleurs des sujets qui semblent advenir d’une crise d’identité interne, comme le mariage des enfants, le racisme, le génocide et les agressions sexuelles dont elle fait poésie.

Jessy James Lafleur

Jessy James Lafleur, nomade avec conviction, est une artiste et rappeuse de Spoken Word.

Née à Aachen en Belgique, elle a exporté sa musique et sa poésie dans plus de 15 pays et dans 3 langues différentes (allemand, français et anglais). Se catégorisant comme une “street poet”, elle voyage avec Constantine, sa valise, d’une ville à l’autre pour diffuser le Spoken Word. Elle est connectée à un réseau dynamique de collectifs de poésie et de hip-pop situés à Liège, Charleroi, Varsovie, en Estonie, en Autriche et à Paris. Pour Jessy James Lafleur, la culture du Spoken Word et du Hip Hop est un engagement visant à autonomiser les gens au travers de la musique et de la littérature.
Elle explorera plus en avant ce concept avec son projet de livre à venir "Angeprangert! - Des mots derrière les barreaux", qui comprend des poèmes et de la prose des détenus des prisons de haute sécurité. Sa base d’origine est la capitale allemande, Berlin, où elle est la fondatrice et l’organisatrice du plus grand tour de la poésie à Berlin, le «Kiezpoeten subkul_Tour», qui comprend trois de ses «5 Poetry Slams» en Allemagne.
Avec ces Slam Events, elle anime également des ateliers de poésie et des événements Spoken Word dans les prisons, écoles et centres de jeunesse allemands du monde entier.
Jessy James LaFleur est également la fondatrice du projet «Prison Slam», qui établit des ateliers Poetry Slam et des événements Spoken Word dans des prisons allemandes de haute sécurité où elle enseigne l'écriture créative et la performance scénique et envoie, bien évidemment, ses bonnes ondes.
Camille Pier

Camille Pier, alias Nestor, alias Josie, est auteur et performer queer. Il crée des œuvres poétiques destinées à la scène des cabarets. Sous le pseudonyme Nestor, il est présentateur de cabaret et poète-slameur actif en Belgique et ailleurs en Europe. En tant que Josie, il interprète « La Nature contre-nature (tout contre) », un spectacle-conférence coécrit avec la biologiste Leonor Palmeira. D'autre part, il écrit des chroniques poétiques pour la radio et a été l'objet d'une création radiophonique "Camille, portrait d'un.e artiste en transition" réalisé par Carine Demange. Lui et ses alter égaux, Nestor et Josie, se produisent régulièrement ensemble sous la forme d'un récital mêlant l'humour cartoonesque, la détresse humaine et la grandiloquence d'un Broadway à la dèche.

«

Événement précédent
« T’écrire, c’est te lire à l’envers »

»

Prochain événement
Superposition de couches de poésie