17 DEC
☞ MIDI DE LA POÉSIE
↘ Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
#poésiesonore #poésieroumaine

» Réserver

☞ Réserver - Dec. 17, 2019, 12H40
places
17.12 Gherasim Luca.png

Ghérasim Luca, déraison d'être

6 euros / 4 euros (étudiants)
Réservations : mailto:info@midisdelapoesie.be

Le mardi 17 décembre 2019 de 12h40 à 13h30 aux Musées Royaux des Beaux-Arts

Avec Bernard Gahide, Robin Van Dyck & Gabriel Almaer, comédiens

Mise en voix : Annette Brodkom

« La mort, la mort folle, la morphologie de la méta, de la métamort, de la métamorphose ou la vie, la vie vit, la vie-vice, la vivisection de la vie" étonne, étonne et et et est un nom, un nombre de chaises, un nombre de 16 aubes et jets, de 16 objets contre, contre la, contre la mort ou, pour mieux dire, pour la mort de la mort ou pour contre, contre, contrôlez-là, oui c'est mon avis, contre la, out contre la vie sept, c'est à, c'est à dire pour, pour une vie dans vidant, vidant, dans le vidant vide et vidé, la vie dans, dans, pour une vie dans la vie. »

Né en Roumanie, exilé à Paris, Ghérasim Luca est avant tout un apatride. Son pays, c'est son corps. Son identité, sa voix. Il s'empare du français, comme d'un outil pour se re-créer. Exempte de tout atavisme ou hérédité, seule une langue étrangère lui permet de réinventer le langage, et avec lui, réinventer un vivre, un aimer, un mourir. La poésie comme refus de la barbarie, l'oralité comme explosion jubilatoire de l'ordre et impulsion vers la liberté.

Trois comédiens explorent, dans ce récital, le bégaiement poétique et le corps-langage de celui que Gilles Deleuze définissait comme « le plus grand poète français parce que roumain ».

«

Événement précédent
Écopoétique des territoires chantés