Manifeste

les midis

de la poésie

c'est quoi ?

Toujours aussi vivants du haut de leurs 70 ans, « Les Midis de la Poésie » ou « Les Midis » pour les habitués proposent le mardi midi 50 minutes (midi oblige !) de conférences littéraires et lectures - spectacles dans différents lieux, parmi lesquels la Bellone - Maison du Spectacle, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et différents théâtres comme le Théâtre National et le Théâtre des Martyrs.

Poésie, ici, est à prendre en son sens à la fois le plus large et le plus spécifique. On y évoque ce qui, en littérature ou dans le quotidien, est de l’ordre du poétique.

Créée en janvier 1949, « Les Midis de la Poésie » promeut la littérature et la poésie, d’hier et d’aujourd’hui. Aux Midis, un.e auteur.e ne viendra pas parler de son oeuvre mais de ce qui, dans le travail d’autrui, aura nourri le sien.

« Les Midis de la Poésie » sont de véritables occasions d’aborder sous un angle original des thématiques qui traversent notre époque et la littérature. Un spécialiste d’un sujet ou d’un.e auteur.e y développe une question littéraire en compagnie de comédien.ne.s qui lisent les textes des auteur.e.s abordé.e.s. Cette complicité entre poésie, théâtre et lecture à voix haute reste l’un des secrets de la réussite et de la longévité des « Midis ». Nous tenons à ces ponts entre ces disciplines pour mieux rendre compte de la valeur des textes dits.

penser
et dire
à voix haute
la poésie d'hier,
d'aujourd'hui,
d'ici
et d'ailleurs.

Les Midis de la Poésie ont reçu et reçoivent toujours des orateurs prestigieux. Cocteau, Aragon, Leopold Sedar Senghor, Philippe Soupault, Géo Norge, Jacques Lacar- rière, Pierre Mertens, Hugo Claus, Françoise Mallet-Joris, Tzetan Todorov, Hubert Reeves, Caroline Lamarche, Gao Xingjian, Léonora Miano, Stefan Hertmans, Lisette Lombé, Laurent Gaudé, Alain Badiou, Fabrice Murgia, Stéphanie Van Vyve, Yoann Blanc, Yannick Renier, Angelo Bison, etc.

« Les Midis de la Poésie », ce sont aussi quatre publications par an, des projets pédagogiques avec les plus jeunes, des séances hors les murs (apéros, goûters) et un fond de poésie à la Bellone - Maison du spectacle.


Un peu d'histoire

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce concept original consistant à proposer une offre culturelle en plein temps de midi nous vint de Londres. Les Londoniens sortaient peu entre 1940 et 1945. Myra Hess, grande pianiste de l’époque, décida d’instituer de nouveaux rendez-vous, musicaux, à la mi-journée dans une rotonde de la National Gallery. La Belge Sara Huysmans, fille du ministre Camille Huysmans, qui se trouvait à l’époque dans la capitale britannique, adopta l’idée et la développa pour nos compatriotes exilés à l’institut belge de Belgrave Square. De retour à Bruxelles en 1947, Sara Huysmans y importa cette initiative fidèlement suivie par les mélomanes. Vu le succès rencontré par ces « Concerts de Midi », elle imagina l’année suivante de décliner le même concept autour de la poésie et fonda les Midis de la Poésie, sur la suggestion de Paul Barr, directeur du journal La Lanterne (devenu entretemps La Capitale), en collaboration avec Roger Bodart, poète de renom et haut fonctionnaire du service des Arts et des Lettres. Le 11 janvier 1949, les portes du Théâtre Résidence s’ouvrent à l’heure du déjeuner pour une manifestation dont les concepteurs ne pouvaient imaginer à l’époque qu’elle perdurerait jusqu’à aujourd’hui, avec un tel retentissement.

»
Prochain événement
Quelqu’un connait quelqu’un(e) : poétique de l’avènement de l’autre